Top

Recherche

Les meilleures idées sont parfois les plus évidentes. Notre questionnaire Lumina Spark, notamment, mesure séparément l'introversion et l'extraversion. Vous serez peut-être surpris d'apprendre que la plupart des autres outils ne le font pas.
Nous voyons l'intérêt de mesurer les deux extrémités d'une échelle de façon tout aussi positive, évitant ainsi le préjugé qui prédomine dans de nombreux outils.
History, idea, method of Lumina Learning

L'évolution de Lumina Learning

Greek origins of psychometrics
Les Grecs ont produit la théorie des humeurs, divisant les gens en quatre catégories - flegmatiques, mélancoliques, sanguines et colériques. Cela pourrait être considéré comme une théorie de la personnalité de pointe de l'époque, basée sur ce que les Grecs savaient du corps plutôt que de l'esprit.
Avec le recul, Eysenck a montré que les Grecs avaient réussi à identifier deux facteurs qui ont depuis été empiriquement vérifiés dans les Big5. Lumina Spark appelle ces facteurs introversion/extraversion et réacteurs à risques/réacteurs de récompense.
Carl Gustav Jung
La théorie de la personnalité de Jung (1921) était une amélioration significative par rapport aux humeurs et a servi aux organisations comme modèle pratique pour augmenter la conscience de soi pendant plusieurs décennies. Comme les Grecs, Jung a identifié le facteur d'introversion et d'extraversion et deux autres facteurs qu'il a appelé sentiment/pensée et intuition/sens.
Mais son travail était basé sur des études de cas et des observations anecdotiques plutôt que sur une analyse statistique. Grâce aux idées de Jung, en 1921, sa théorie a permis d'identifier ce qui, par la suite, sera validé comme trois des facteurs du Big5.Lumina Spark les a nommé Introversion/Extraversion, Concentrés sur les personnes/Concentrés sur les résultats, et Vision d'ensemble/Terre à terre.
Origins of the Big 5
En 1936, Allport et Odbert ont créé une source de 4 500 mots pour chercher les ingrédients essentiels de la personnalité. Vers 1940, Raymond Cattell a conclu que 16 facteurs définissaient la personnalité d'une personne. Fiske (1949) a plus tard réfuté et trouvé des failles dans l'analyse de Cattell. Fiske a conclu que cinq facteurs pouvaient expliquer les variations de la personnalité humaine, même si Eysenck préconisait trois facteurs, et Ashton en préconise six.
Ce n'est que vers 1950, lorsque Tupes et Christal ont approfondi ce travail, que la première version du modèle Big5 a vu le jour officiellement. Leur travail a été reproduit par Norman en 1963 et le modèle Big5 a entamé sa lente marche vers l'acceptation de la taxonomie pour les académiciens de la recherche de personnalité.
The Psychometrics Barren Years
Les années 1960 et 1970 n'ont pas été les meilleures pour la recherche sur la personnalité car les éthologistes et autres académiciens ont rejeté la théorie de la personnalité (voir les attaques de Mischel de 1968 sur la théorie des traits).Cependant, les réserves de Mischel ont eu peu d'impact, les praticien·ne·s avançaient souvent selon l'approche jungienne. Les professionnels se soucient plus de " ce qui fonctionne " que de suivre la meilleure approche académique !
Myers et Briggs ont pris le modèle à trois facteurs de Jung et ont ajouté un facteur pour couvrir quatre des Big5. Deux facteurs supérieurs ont simplifié le Big5 en deux domaines selon Digman et DeYoung. Plus controversé, Musek a regroupé les cinq facteurs en un facteur général de personnalité. Le "Big One", très prometteur sur le plan académique, a été peu utilisé dans la pratique. Tout ceci indique que le courant académique s'est inversé au profit d'une recherche sur la personnalité qui écarte les craintes de Mischel depuis les années 1960.
The development of Lumina Learning
Le Big5 est devenu la théorie de prédilection des universitaires dans les années 1980 et 1990, le modèle de Costa et McCrae se démarquant des autres (1992). Costa et McCrae ont fixé la référence de la recherche universitaire avec le Big5. Lumina Spark est conçu pour offrir les pratiques identifiées dans les Big5 et Jungian pour la sélection et le développement dans les organisations.
Lumina Spark s'est efforcé de conserver les avantages établis par l'approche jungienne en valorisant également les deux extrémités de chaque polarité, sans recourir à la typologie ("ne jetez pas le bébé avec l'eau du bain"). Lumina Spark a été développé sur la base des recherches empiriques de Big5, mais fournit une vision jungienne utile pour donner un sens à votre personnalité. En 2009, le modèle Lumina Spark a été intégré dans la plate-forme virtuelle de Lumina Learning, rendant les solutions numériques innovantes accessibles aux clients du monde entier.
Don't force the choice

Ne pas forcer le choix

Le questionnaire Lumina Spark se distingue par le fait qu'il mesure séparément les deux extrémités de chaque polarité. Par contre, les instruments jungiens demandent : "Préférez-vous aller à des fêtes ou rester à la maison pour lire un livre ?" Ce " choix forcé " signifie que le participant se dit soit extraverti (un fêtard), soit introverti (un lecteur de livres). Ce choix forcé est en fait un faux choix.
Les participants peuvent faire un choix judicieux avec Lumina Spark. Chaque concept des deux extrémités de la polarité est évalué par une question séparée. Ainsi, ils diront qu'ils aiment aller à des fêtes et qu'ils aiment rester et lire des livres (ou pas). Pour cela, on utilise une échelle de Likert en cinq points pour que ce dernier soit plus précis dans ses réponses et puisse exprimer son opinion.
All of your personality

Toute votre personnalité, en tout temps.

Dans le domaine de l'aide au développement des personnes dans les organisations, les études montrent que la capacité à développer et à intégrer les deux polarités est primordiale. Ainsi, Lumina Learning aide les individus à combiner leurs compétences humaines et leur objectif de résultats.
En mesurant 3 personas (au fondamental, au quotidienne et en surtension), Lumina Learning crée un portrait de votre personnalité qui révèle toute votre personnalité, sans tests et modèles supplémentaires.
Au lieu de mesurer une extrémité de la polarité au quotidien et l'autre extrémité en surtension (une partie de votre personnalité, une partie du temps), Lumina Learning mesure les trois personas aux deux extrémités de la polarité - Toute votre personnalité en tout temps.

Voir le réseau global

Lumina Learning est un réseau mondial d'expert·e·s et de praticien·ne·s qualifié·e·s opérant dans plus de 40 pays à travers le monde.

Comparaison des facteurs Jungian, Big5 et Lumina

Jungien / 4 mesures Big 5 / 5 measures Lumina Spark / 10 measures
Introverti OU Extraverti / I ou E Extraversion / E+ à E- Extraversion E+ / Introversion E-
Sentiment OU Pensée / F ou T Agréabilité / A+ à A- Concentré sur les personnes A+ / Concentré sur les résultats A-
Intuition OU Sensation / N ou S Ouvert à Expérience / O+ à O- Vision d'ensemble O+ / Terre à terre O-
Jugement OU Perception / J ou P Consciencieux / C+ à C- Guidé par la discipline C+ / Guidé par l'inspiration C-
Généralement non mesuré Neuroticisme / N+ à N- Réacteur à risque N+ / Réacteur de récompense N-

Hypothèses Jungian vs. Lumina Spark

La colonne gauche montre les hypothèses jungiennes utilisées depuis des décennies. Les assertions contrastantes Big5 et Lumina Spark sont soulignées dans la colonne droite.
Hypothèse jungienne Lumina Spark / Big5 Dernières recherches empiriques
Quatre facteurs au total servent à définir la personnalité. Ces quatre facteurs sont " bi-modaux ", un individu se trouvant à une extrémité de la polarité, soit il doit être introverti, soit extraverti (et ne peut être les deux).
Cinq facteurs sont requis pour définir la personnalité (pas quatre). Ces cinq facteurs sont plutôt une distribution " normale " et non " bi-modale ". De plus, des recherches récentes telles que la " théorie de l'activation des traits " de Tett révèlent qu'un individu a des caractères contrastés dans divers contextes et peuvent réfuter la simplicité de la typologie. Lumina Spark croit qu'un individu peut aussi bien être introverti qu'extraverti dans différentes situations.
"Chacun des quatre facteurs a deux polarités.
Un individu est assigné à l'une des polarités de chacun des quatre facteurs. Pour certaines personnes, cette attribution est claire et nette, et elle s'associe fortement à une polarité. Cependant, pour certaines personnes, leur score peut être plus proche du point médian et la lecture de leur type est moins claire.
Néanmoins, après cette affectation, chaque individu peut être localisé dans une case d' une matrice 4 x 4 avec 16 types de personnalité."
"Des sous-facteurs sont présents dans chacun des cinq facteurs que Lumina Learning appelle "" qualités "". Les individus peuvent se classer n'importe où sur une échelle et le concept de "" type "" est simplement injustifiable.
Forcer un clivage de type au milieu d'un facteur normalement distribué a les conséquences fâcheuses d'endommager la fiabilité des tests/re-tests des seize types. En bref, il est psychométriquement peu attrayant pour un individu de répondre différemment à une seule question d'un sondage, puis de devenir un autre type."
Des quatre fonctions - sensation, intuition, pensée et sentiment - celle qui est " dominante " n'est pas déterminée par le score le plus élevé des quatre, mais plutôt par un calcul basé sur le facteur de jugement et de perception additionnel. "Pour évaluer l'intensité relative des cinq facteurs, un calcul basé sur les scores d'évaluation et de perception n'est pas nécessaire. Une approche plus simple consiste plutôt à dire que le degré de préférence d'un individu est déterminé par la valeur de son score dans un facteur.
De plus, sans faire d'hypothèses injustifiées sur l'ordre d'utilisation des différentes qualités, l'intensité de chaque qualité de Lumina Spark dans chacune des trois personas est évaluée directement et normalisée sans avoir recours à des hypothèses complexes."
moodys analytics logo
Certains outils d'évaluation de la personnalité offrent un choix binaire entre les différents aspects. Lumina Learning me fascine par le fait qu'il parle de la dualité de l'homme ou femme. C'est facile à utiliser et à comprendre, et donne à tous les membres de l'organisation un langage commun. Un outil si puissant car il vous permet de vous connecter et de communiquer plus efficacement grâce à l'outil lui-même.

Ted Huang

Stratégiste produit, Moody's Analytics